Colas et sa famille

Coucou mes chers lecteurs.

OUI, ça fait un BAIL ! Désolée. Je suis partie faire un petit dodo, mais je suis de retour !

Parlant de dodo, aujourd’hui j’aimerais faire un focus “Fais dodo Colas mon petit frère”. Car cette comptine est très riche en faits et nous permet d’apprendre plein de choses sur la famille de Colas.

D’après la chanson, nous savons…

…que Colas a un frère ainé

…que Colas est le petit dernier

Fais dodo, Colas mon PETIT frère

 

...que la famille de Colas habite dans une maison à plusieurs étages ou un triplex

…que la chambre de Colas est soit au RDC, soit au premier étage

…que la cuisine est au premier ou deuxième étage (un peu bizarre, oui)

…qu’ils ont éventuellement une deuxième cuisine (ou le chocolat est une belle métaphore pour papa qui est aux toilettes)

Maman est en HAUT
Qui fait du gâteau.
Papa est en BAS
Qui fait du chocolat.

 

On sait aussi que c’est le frérot qui s’occupe de Colas pour le mettre au dodo. Très probablement parce que Colas est un gamin super relou qui a mis ses parents à bout. Du coup, maman part à la cuisine faire des gâteaux pour se détendre et papa évacue un bon coup (oui, je préfère la version de la métaphore du chocolat).

En plus, ce frère n’est pas hyper sympa comme l’on peut imaginer.

Il promet à son frère que s’il dort, il aura du lait ou du sein (lolo). Or, leur maman est en train de faire des gâteaux et si le petit dort, je doute fort qu’elle aille lui donner le sein ou le bib en dormant (même si c’est possible).

Fais dodo, t’auras du lolo.

Et le comble, c’est que Colas n’aura pas les gâteaux de maman, puisqu’elle les fait très probablement comme récompense pour son frère qui a accepté la lourde tâche d’endormir Colas.

 

Maintenant, chantez avec nous :

Fais dodo, Colas, mon petit frère.
Fais dodo, t’auras du lolo.

Maman est en haut
Qui fait du gâteau.
Papa est en bas
Qui fait du chocolat.

Fais dodo, Colas, mon petit frère.
Fais dodo, t’auras du lolo.

 

—–

PS1 : Je trouve juste que le frérot n’est pas si malin que ça à raconter à Colas ce que les parents font en haut et en bas (et que, du coup, ils ne sont même pas au même étage que le petit) car ça ne lui donnera pas une super envie de faire dodo.

PS2 : drôle de configuration de maison (toilettes en bas, chambres au milieu, cuisine en haut…)

Advertisements

La revanche de nos parents

Être parents, c’est merveilleux je n’étais quand même pas mécontente de notre vie de couple seul. Mais être grand-parents, c’est encore mieux – au moins c’est ce que l’on dit !

Lorsque ton bébé fait un bébé et que tu trouves cela déjà assez choquant en soi, même si ta petite princesse a 32 ans, tu te dis qu’il faut bien y trouver des avantages. Et la nature a bien fait les choses, car si on en bave en tant que parents, l’histoire change complètement quand il s’agit des petits enfants : c’est là où on prend la revanche des vieux temps.

Être mamie et papy, c’est…

…avoir quelqu’un pour s’occuper de son propre bébé qui est grand maintenant même si chez certaines familles le choix du conjoint ne fait pas l’unanimité.
…développer des compétences dans des nouveaux métiers en étant crèche et colonie de vacances à la fois
…profiter d’un petit être tout mignon sans les contraintes pleurs-coliques-couches-maladies-caprices-liste-non-exhaustive (sauf en cas de courtes périodes de vacances avec le môme à temps plein).
…faire le clown/faire des bêtises/gâter/donner des saloperies à manger au petit et foutre ainsi en l’air toute l’éducation donnée par les parents.
…se réjouir des exploits du petit, le comparer à son propre bébé au même âge et le trouver plus en avance même si on sait qu’il y a rien d’exceptionnel, c’est juste que papy-mamie ne se rappellent plus de quand grand bébé était petit bébé et faisait exactement les mêmes choses au même âge
…montrer fièrement les photos de son petit enfant à d’autres grands-parents et être sûr(e) qu’il est le plus beau, les plus intelligent, etc etc
…demander au môme s’il/elle travaille bien à l’école et se contenter de la réponse même si elle n’est pas tout a fait vraie et ne pas creuser pour aller plus loin et si on allait voir la maîtresse ensemble ?
…dépenser une bonne partie de sa retraite en cadeaux pour le petit et oublier que ses parents habitent dans un 3 pièces de 60 m² et la surface n’est pas extensible à l’infini

Bref, être papy-mamie, c’est profiter de tout le bonheur qui peut apporter un petit et laisser tous les problèmes aux parents car ils ont déjà vécu ça il y a 30 ans et personne veut s’y remettre autant d’années après !

Constats

Depuis que l’on devient maman, on change ! Je ne parle pas de ce bourrelet qui insiste à rester sur ton ventre. On devient moins pudique, moins prout-prout, plus stressée, plus organisée ça, pas tout le monde. Bref, a new woman.

Et voilà que l’on constate que…

…renifler le trio cul-couche-caca est un acte basique et quotidien. Mais ça pue quand même, il faut le dire.
…essuyer la bave de son petit avec ses doigts n’est pas un problème. Et les traces de bave sur les vêtements, on en parle ?
…les crottes de nez de bébé ne semblent pas si dégueu que ça car évidemment il ne respire pas encore la grosse pollution qui laisse le nez crado
…quand le môme ne veut pas finir son assiette, on la finit nous-mêmes. On va pas gâcher non ?
…on est souvent pressés surtout le papa de voir l’enfant faire ceci ou cela mais on oublie que plus le petit marmot grandit, plus on vieillit !
…ton bébé sera toujours ton bébé même quand il aura 49 ans.
…quand on ne veut pas réveiller un enfant, il se réveille et ne se rendort pas / quand on veut réveiller l’enfant, il se rendort aussitôt il n’aurait pas passé de la glue aux paupières ?
…bébé dort > on sert son assiette > bébé se réveille ça vaut aussi pour les câlins entre les parents ainsi que le ménage. Essaie de sortir la table à repasser, réveil garanti.
…la gestion de la faim chez les petits est quelque chose de mystérieux : ils n’ont plus faim pour finir leur assiette de légumes mais ont toujours un petit creux pour grignoter des gâteaux apéro.
…le blanc, c’est une couleur interdite sur les vêtements d’enfant à moins que tu sois abonnée Vanish ou K2R
…avant, tu pouvais sortir et revenir avec une nouvelle paire d’escarpins. Maintenant, tu reviens avec 2, 3 bodys, pyjamas ou pire, des peluches
…une bonne nuit est un concept relatif. Avant ça voulait dire grasse-matinée-jusqu’à-13h, aujourd’hui ça veut dire ne-pas-utiliser-le-hashtag-#teamHibou-sur-Twitter.

Liste non exhaustive et je dirais quasi infinie.

L’amour

Je ne sais pas vous, mais avant de trouver ma moitié, quand j’habitais encore chez mes parents à 10.000 km d’ici, je croyais que c’était impossible d’aimer plus que mes parents. Oui, j’étais déjà tombée amoureuse plein de fois, j’avais souffert, mais rien de concret, rien pour de bon.

Et voilà que je décide de croiser l’Atlantique. Et quelques mois après mon arrivée, après quelques déceptions et rencontres foireuses, je trouve Grand Chou. Janvier 2009. Ni l’un ni l’autre, nous n’avons jamais dépassé le mois en termes de relation précédente.

Ce n’était pas le coup de foudre physique, bien qu’il réunissait les traits qui me plaisent : châtain, les yeux bleus, etc etc… Notre coup de foudre s’est passé au niveau de la conversation. On discutait sur tout et pendant des heures ! Je ne suis pas tombé amoureuse le jour même que l’on s’est embrassés pour la première fois du haut de la Tour Eiffel en plein hiver. Je me suis sentie mordue presque une semaine après.

6 mois après, on s’installe ensemble. Le défi de dépasser 1 mois de relation est relevé ! Au fil des années, je me rends compte de que je l’aime énormément et je n’envisage pas ma vie sans lui. C’était un amour si grand qu’encore une fois je ne croyais pas pouvoir le dépasser…

Jusqu’au jour où l’on décida d’avoir un enfant et que celui,-ci vient au monde. Il m’a fallu quand même un jour pour m’y habituer, le reconnaître et l’aimer avec toutes les forces de mon corps.

Aujourd’hui, j’aime tellement mon enfant que je me demande si je réussirais à aimer autant un deuxième…

Mais, d’après mes expériences précédentes, je peux conclure qu’un amour ne surmonte pas/ ne remplace pas un autre en puissance. Je n’aime pas Grand Chou plus que mes parents et je n’aime pas Petit Chou plus que Grand Chou. L’amour est extensible à l’infini. Et on a beau te dire ça, mais il faut le ressentir pour comprendre que c’est vrai. En plus, on aime différemment ses parents, sa moitié et ses enfants. Chacun à son intensité, tous pleinement aimés.

Je peux donc me rassurer. Si on a d’autres enfants, je sais désormais que je les aimerai autant…

Les dix commandements des parents par moi

1. Ton sommeil, tu manqueras !

2. Tes bras, tu les muscleras !

3. Ton dos, tu casseras !

4. Tes repas, tu décaleras !

5. Ton attention, tu redoubleras !

6. Plein de petits surnoms mignons, tu lui donneras !

7. Des innombrables couches sales et puantes, tu changeras !

8. De la patience (presque) infinie, cachée au fond de toi, tu découvriras !

9. Ton bébé, jamais tu ne le regretteras !

10. Et un autre, malgré tout, très probablement, tu le feras !!

…retour au début !

Depuis que je suis… Blogueuse

Depuis que je suis maman, j’ai décidé – quelle idée originale – de me créer un compte Twitter pour me défouler et ne pas inonder mon Facebook de messages sur mon Petit Chou.

En fin de comptes, mes amis Facebook, mise à part ceux qui sont parents, ne sauront pas se réjouir avec un post du genre “il a fait enfin caca depuis 435789 jours !”. NON, la plupart de mes amis facebook n’ont rien à faire de ça ! Du coup, sur Twitter je parle à ceux qui ont les mêmes soucis/angoisses/joies/tracas que moi ! À chaque message son public, voyons !

Et voilà que depuis que je suis sur Twitter en tant que progénitrice, j’ai vu pleeein de mamans et papas qui tiennent des jolis blogs. Alors, je me suis dit, pourquoi pas moi aussi ? Le truc, c’est que les 100 et quelques caractères de Twitter commencent à être courts. J’ai de quoi parler sur cette nouvelle vie, je vais blogguer ! Bonjour encooore un nouveau blog de parent !

MAIS, la graaaande question est :
Est-ce que je vais tenir plus d’une semaine ??
Le pari est lancé, allons voir !

(Un petit commentaire pour me motiver ne coûte que quelques secondes ! Alleeeeez silteupleeee)

Suivez-moi aussi sur Twitter : @DepuisQueJeSuis