La mère parfaite

ATTENTION !! Alerte sujet croustillant !!!

Nous, mères coupables que nous sommes, nous cherchons souvent la perfection. Et de ce que l’on entend par ci et par là, on nous fait souvent croire que la mère parfaite…

…allaite son bébé à la demande et ne donne jamais de biberon au méchant lait artificiel
…ne donne pas de tétine pour ne pas perturber l’allaitement
…fait du cododo avec son bébé
…habille bébé en 100% coton bio made un France
…coupe le wifi de la maison dès la grossesse
…n’a jamais le portable à proximité de bébé
…fait les petits pots et compotes soi-même et ne donne jamais des méchants pots industriels
…ne donne que des produits bio, frais et de saison
…lave les pots, gourdes et cuillères à la main, jamais au lave-vaisselle
…chauffe les pots maison au bain marie, jamais au micro-ondes
…lave son linge avec de la lessive hypoallergenique
…nettoie tous ses jouets à chaque fois qu’ils tombent par terre
…fais le ménage de la maison tous les jours
…achète des jouets en bois fabriqués en France (ou en Belgique si tu es en Belgique, ou en Espagne si tu es en Espagne, bref… T’as compris !)
…ne laisse pas bébé pleurer
…prend un congé parental et garde son bébé
…pratique la motricité libre
…n’achète pas de trotteur
…est adepte des activités Montessori
…est adepte de la parentalité positive
…utilise des couches lavables
…ne prend jamais des lingettes pour nettoyer les fesses de bébé
…vaccine peu son enfant
…sort promener son bébé tous les jours
…ne crie jamais pour rien ni perd la patience
…fait école à la maison
…ne met pas ses enfants devant la télé trop tôt ni longtemps
…ne donne pas de tablette ou portable trop tôt ni leur laisse jouer avec les siens
…ne donne pas de sel ni du sucre avant 2 voire 3 ans

Bref, la liste peut être très longue et j’ai du oublier plein de choses !

De ton côté, tu as du rigoler de certains propos, dire oui ou non sur d’autres. Mais tu ne fais certainement pas TOUT ce qui est sur cette liste ! Alors, on pourrait dire que tu n’es pas une mère parfaite ! #drame

Et pourquoi donc personne suit cette liste à 100 % ?
Tout simplement parce que ça ne convient pas ! Chaque propos va convenir différemment chaque maman ! Et on fait comme on peut et on veut !

Dans la quête de la perfection, nous ne trouverons que des échecs. Alors moi, je te dis, tu es une maman parfaite comme tu es !! Que tu donnes le bib, des petits pots tous prêts, que tu chauffes tout au micro-ondes, que tu achètes des jouets made in China en plastique… Peu importe ! Toi seule, tu sais ce qu’il y a de mieux pour ton enfant.

Alors maman qui me lit maintenant, reste comme tu es, n’écoute plus les autres qui veulent te faire culpabiliser tes choix, et surtout SURTOUT ne culpabilise plus !

Zoubis #teamMamanParfaite

Colas et sa famille

Coucou mes chers lecteurs.

OUI, ça fait un BAIL ! Désolée. Je suis partie faire un petit dodo, mais je suis de retour !

Parlant de dodo, aujourd’hui j’aimerais faire un focus “Fais dodo Colas mon petit frère”. Car cette comptine est très riche en faits et nous permet d’apprendre plein de choses sur la famille de Colas.

D’après la chanson, nous savons…

…que Colas a un frère ainé

…que Colas est le petit dernier

Fais dodo, Colas mon PETIT frère

 

...que la famille de Colas habite dans une maison à plusieurs étages ou un triplex

…que la chambre de Colas est soit au RDC, soit au premier étage

…que la cuisine est au premier ou deuxième étage (un peu bizarre, oui)

…qu’ils ont éventuellement une deuxième cuisine (ou le chocolat est une belle métaphore pour papa qui est aux toilettes)

Maman est en HAUT
Qui fait du gâteau.
Papa est en BAS
Qui fait du chocolat.

 

On sait aussi que c’est le frérot qui s’occupe de Colas pour le mettre au dodo. Très probablement parce que Colas est un gamin super relou qui a mis ses parents à bout. Du coup, maman part à la cuisine faire des gâteaux pour se détendre et papa évacue un bon coup (oui, je préfère la version de la métaphore du chocolat).

En plus, ce frère n’est pas hyper sympa comme l’on peut imaginer.

Il promet à son frère que s’il dort, il aura du lait ou du sein (lolo). Or, leur maman est en train de faire des gâteaux et si le petit dort, je doute fort qu’elle aille lui donner le sein ou le bib en dormant (même si c’est possible).

Fais dodo, t’auras du lolo.

Et le comble, c’est que Colas n’aura pas les gâteaux de maman, puisqu’elle les fait très probablement comme récompense pour son frère qui a accepté la lourde tâche d’endormir Colas.

 

Maintenant, chantez avec nous :

Fais dodo, Colas, mon petit frère.
Fais dodo, t’auras du lolo.

Maman est en haut
Qui fait du gâteau.
Papa est en bas
Qui fait du chocolat.

Fais dodo, Colas, mon petit frère.
Fais dodo, t’auras du lolo.

 

—–

PS1 : Je trouve juste que le frérot n’est pas si malin que ça à raconter à Colas ce que les parents font en haut et en bas (et que, du coup, ils ne sont même pas au même étage que le petit) car ça ne lui donnera pas une super envie de faire dodo.

PS2 : drôle de configuration de maison (toilettes en bas, chambres au milieu, cuisine en haut…)

La grossesse est une prepa

Chaque jour de ma vie de maman me permet de confirmer que la grossesse est comme une année de prépa à la vie de maman (sauf que ça dure 9 mois, voire moins).

La preuve en 6 points :

PATIENCE
Enceinte, vous vous tapez des nombreux rdv et par conséquent, beaucoup BEAUCOUP d’attente. Si vous avez fait un petit tour aux urgences, vous êtes prête à affronter les épreuves de patience avec bébé.

FATIGUE
Enceinte, vous êtes fatiguée. TOUT LE TEMPS. Et ça ne s’améliore pas avec l’arrivée de bébé. Même pas besoin d’en dire davantage.

ESSOUFFLEMENT
Enceinte, monter les escaliers demande plus d’efforts que courir un marathon en pleine forme. Essayez de monter les escaliers avec un porte bébé AVEC un bébé de 7 mois dedans. Ça revient au même.

NUITS POURRIES
Enceinte, quand ce n’est pas le dos, c’est la sciatique, l’engourdissement, les coups de pied… Bref, les raisons ne manquent pas et une chose est sûre : vous dormez MAL. Avec bébé, ça ne risque pas de changer.

MANGER MOINS
Enceinte, vous n’avez pas de place car tous vos organes sont archi-mega-comprimés. Vous vous arrêtez à l’entrée car vous êtes vaaaaaachement calée. Maman, vous n’aurez plus le temps de manger (par contre la place est faite).

L’INVASION
Enceinte, votre corps est “envahi” par cet être chéri dont vous ne connaissez pas encore le visage. Maman, dès que le petit pointe le bout de son nez, c’est votre maison qui sera envahie : bibs, petits pots, jouets. Il en aura PARTOUT !

Alors, convaincues aussi ?

Les habitudes d’avant X les habitudes d’après

Oui, encore un article où je viens vous dire qu’un enfant, ça change la vie !

Avant d’être maman, comme toute fille, j’avais mes habitudes, mon quotidien plutôt pépère mais maintenant, depuis que je suis maman, mon monde a été chamboulé. Petit recueil de mes habitudes d’avant et d’après bébé :

Avant
Je m’achetais des chaussures sur internet
Après
J’achète des bodies pour bébé

Avant
Je sifflais seule du Nirvana, du Radiohead…
Après
Je siffle ou chante “C’est la mère Michel” et “Il était un petit navire”

Avant
J’achetais des légumes quiconques.
Après
J’achète des légumes bio.

Avant
Philips était juste une marque d’électroménager
Après
C’est la marque qui est en train de redonner notre tranquillité au moment des bibs

Avant
Je lisais des romans, des BD’s
Après
Ma table de chevet est peuplée de bouquins sur la diversification

Avant
Mes samedis matin ressemblaient à ça : ZZZzzzZZzzz 😑
Après
C est ZE moment pour préparer les purées de la semaine

Avant
Mon congélateur avait : des frites, de la glace
Après
Mon congélateur a : des petits pots

Avant
J’avais du temps pour aller aux toilettes tranquille, déjeuner tranquille..
Après
Pipi en 30 secondes. Caca en 1’30”. Déjeuner en 15″, préparation du plat comprise !

Avant
Je pouvais faire une lessive par semaine et tout allait bien
Après
J’ai sauté deux jours sans faire de lessive, au secooours !

Avant
Je n’avais pas droit à autant de câlins et bisous dans la journée
Après
J’ai des câlins/bisous à l’infini !

Ce que l’on a envie de dire X Ce qui doit sortir de nos bouches

==== ATTENTION : Cet article peut va sûrement contenir des mots qui peuvent s’avérer blessants, grossiers, vulgaires, offensifs. Alors, âmes sensibles s’abstenir ! ====

Avant de devenir parents, nous faisons partie de ce groupe de gens insouciants normaux qui disent des gros mots. Et ça défoule grave ! En plus des gros mots, nous utilisons souvent un langage très familier avec des ouais, bouffe, taf, bidoche etc etc partout.

Et voilà que quand on procréé, et que la progéniture grandit et sait très bien écouter, emmagasiner et ensuite reproduire comme un perroquet, nous nous retrouvons pris dans le piège de la maitrise du langage ! (Un peu comme on l’a fait tous lorsqu’on a rencontré la belle-famille pour la première fois)

Alors, avant que Petit Chou ne soit doté de parole, nous avons décidé de commencer notre entraînement commando pour modérer notre façon de caus… oups, parler.

Je vous offre un petit dico parents polis/politiquement corrects devant les mômes enfants.

Comme je n’ai pas de remplaçant pour toutes les conneries que l’on peut dire, je fais appel à mes chers lecteurs/chères lectrices. N’hésitez pas à laisser vos suggestions en commentaire.

Ce que l’on a envie de dire = ce qui doit sortir de la bouche

Oh merde = oh, mince/mercredi
Putain ! = purée/punaise
J’ai fait une connerie = J’ai fait une bêtise
C’est con ! = C’est bête !
C’est dégueulasse ! = C’est dégoûtant !
T’es casse-couilles = T’es casse-bonbons/casse-pieds
Ta gueule = Tais toi
Sale con/connard/salaud/enculé = … (En attente de suggestion)
Salope/connasse/pute/poufiasse = … (En attente de suggestion)
Mais quel bordel = Mais quel bazar
On s’emmerde = on s’ennuie
C’est chiant = c’est embêtant/c’est ennuyant
Fais chier ! = … (En attente de suggestion)
C’est quoi cette chiotte/cette merde ? = C’est quoi cette chose étrange ?
C’est quoi ce bordel/ cette saloperie/ ce merdier = C’est quoi cette chose (dans le doute, remplacez tout par chose)
Ça pue = ça ne sent pas bon
Cul = fesses
Pédé (à éviter tout court car très péjoratif envers la communauté homo que j’apprécie beaucoup et qui a tout mon respect) = gay/homosexuel
Se faire foutre/se faire enculer = se faire avoir
Lèche-cul = lèche-bottes
Bite/queue = zizi
Chatte = zezette
Fils de pute = … (En attente de suggestion)

On va bouffer ! = Nous allons manger
On se tire/on file = On part
Maman/Papa doit aller bosser = Maman/Papa doit aller travailler
On a pas de thune pour acheter ça = Nous n’avons pas d’argent pour acheter ça
Qu’est-ce que tu fous ? = Qu’est-ce que tu fais ?
Prend ton bouquin = Prend ton livre
Il y a plus de PQ = Il n’y a plus de papier toilette
Je vais pisser = je vais faire pipi
Je vais aux chiottes = je vais aux toilettes
Mômes, gamins, gosse = enfants
== liste non exhaustive ==

[Mode article sérieux ON]
À éviter voire proscrire : les Verlans, les propos racistes et/ou péjoratifs. Si vous voulez dire du mal de la grosse vache de votre voisine sacrée connasse ou du trouduc de votre chef aux origines étrangères, parlez entre vous en couple une fois les mômes couchés. Ce n’est pas poli, ce n’est pas politiquement correct, mais qui ne l’a jamais fait dans un moment de colère ? Personne est parfaite ! Ça doit juste rester entre vous, pas en public, sans offenser personne ni inciter les gamins à faire pareil.
[Mode article sérieux OFF]

À retenir : vous n’avez pas besoin de dénicher le prix littéraire avec un langage mega-soutenu lorsque vous parlez aux gamins, mais il est important de parler correctement pour qu’il puisse gâcher tout ton sacrifice/tes efforts démesurés à l’adolescence.

Et dès que votre progéniture aura le cerveau assez complexe pour comprendre ce qui est permis aux adultes et interdit aux enfants, n’hésitez pas à relâcher la pression et défoulez-vous de nouveau, merde !

Moments stratégiques pour laisser bébé à quelqu’un

Dans la lignée des cadeaux empoisonnés, il y a des moments où souvent parfois on a envie de laisser le petit bout à quelqu’un et aller prendre un saladier bol d’air.

Pour cela, il faut être malin/maline et choisir des moments stratégiques où bébé risque d’être complètement relou et insupportable un peu grognon et le laisser à la garderie, nounou ou beaux-parents.

TOP 5 SITUATIONS STRATÉGIQUES POUR DÉLÉGUER BÉBÉ :

1. Bébé vient d’avoir ses vaccins et risque de faire de la fièvre et/ou être grognon. 💉
Il se peut qu’il dormira davantage… bon dans ce cas, tant pis pour toi, t’aurais pu faire la grasse mat. RATÉ ! 😐

2. Bébé a la gastro. 🚾
Allez chéri on sort, on laisse le petit chez ta maman pour la semaine le week-end ! 🙋

3. Bébé fait ses dents et râle beaucoup. 👄
Allez, hop ! C’est LE MOMENT de lui laisser chez la nounou. 🙋

4. La diversification alimentaire se passe mal. 🍴
Hop, nounou encore ! 🙋

5. Bébé dit non à tout, teste, jette tout par terre, se tape des colères, fait des caprices, etc. 🚼
On renvoie la marchandise, c’est pas mon fils, pas CE petit monstre ! 😨 Bon, comme il n’y a pas de SAV Bébé très injuste prenez sur vous et n’hésitez pas à augmenter le temps de garde ! 🙋

Évidemment, il s’agit de l’humour et il faut bien s’occuper de son petit dans les bons et ainsi que les mauvais moments, car on a signé pour ça ! Ça relève du contrat parents-enfants et ça aide à grandir (parents comme enfants !).

Mais gardez en tête ces idées quand même de temps en temps ! 😜

La revanche de nos parents

Être parents, c’est merveilleux je n’étais quand même pas mécontente de notre vie de couple seul. Mais être grand-parents, c’est encore mieux – au moins c’est ce que l’on dit !

Lorsque ton bébé fait un bébé et que tu trouves cela déjà assez choquant en soi, même si ta petite princesse a 32 ans, tu te dis qu’il faut bien y trouver des avantages. Et la nature a bien fait les choses, car si on en bave en tant que parents, l’histoire change complètement quand il s’agit des petits enfants : c’est là où on prend la revanche des vieux temps.

Être mamie et papy, c’est…

…avoir quelqu’un pour s’occuper de son propre bébé qui est grand maintenant même si chez certaines familles le choix du conjoint ne fait pas l’unanimité.
…développer des compétences dans des nouveaux métiers en étant crèche et colonie de vacances à la fois
…profiter d’un petit être tout mignon sans les contraintes pleurs-coliques-couches-maladies-caprices-liste-non-exhaustive (sauf en cas de courtes périodes de vacances avec le môme à temps plein).
…faire le clown/faire des bêtises/gâter/donner des saloperies à manger au petit et foutre ainsi en l’air toute l’éducation donnée par les parents.
…se réjouir des exploits du petit, le comparer à son propre bébé au même âge et le trouver plus en avance même si on sait qu’il y a rien d’exceptionnel, c’est juste que papy-mamie ne se rappellent plus de quand grand bébé était petit bébé et faisait exactement les mêmes choses au même âge
…montrer fièrement les photos de son petit enfant à d’autres grands-parents et être sûr(e) qu’il est le plus beau, les plus intelligent, etc etc
…demander au môme s’il/elle travaille bien à l’école et se contenter de la réponse même si elle n’est pas tout a fait vraie et ne pas creuser pour aller plus loin et si on allait voir la maîtresse ensemble ?
…dépenser une bonne partie de sa retraite en cadeaux pour le petit et oublier que ses parents habitent dans un 3 pièces de 60 m² et la surface n’est pas extensible à l’infini

Bref, être papy-mamie, c’est profiter de tout le bonheur qui peut apporter un petit et laisser tous les problèmes aux parents car ils ont déjà vécu ça il y a 30 ans et personne veut s’y remettre autant d’années après !